De 1964 à aujourd’hui

La naissance d’un club

Ancré dans l’histoire et l’économie locales, le club fait son apparition en 1964 grâce aux établissements aéronautiques toulousains, sous l’appellation ASEAT (Association Sportive des Etablissements Aéronautiques Toulousains).
Au fil de son histoire, et au gré des évolutions, le club se nomme successivement Stade Toulousain, Sporting Toulouse 31, Toulouse Union Handball, Toulouse Handball, puis récemment, FENIX Toulouse Handball.
Il évolue au sein de l’élite du handball français depuis 1995.

Photo 1967-1968 ASEAT Photo 1978

L’âge d’or des Spacer’s

A la fin des années 90, un projet rassemble tous les sports de de salles toulousains et le rugby à XIII. Un troisième pôle sportif émerge alors derrière le Toulouse Football Club et le Stade Toulousain
L’équipe professionnelle du club est entraînée par Claude Onesta, avec dans ses rangs de jeunes joueurs talentueux : Jérôme Fernandez, Christophe Kempé, Bruno Martini, Stéphane Plantin. En 1998, elle remporte la Coupe de France et sera finaliste de la compétition l’année suivante. En 1999, elle participe à la Coupe d’Europe.
Dans les années 2000, le projet est avorté en raison de la disparition du club de basket.

Photo Article Coupe de France

Le virage professionnel

En 2006 est créée une Société Anonyme Sportive Professionnelle (SASP), afin de répondre aux problématiques de fonctionnement et impératifs de la professionnalisation du handball.
L’association FENIX Toulouse Handball (anciennement Toulouse Union Handball) gère le développement de la pratique de masse (école de handball, compétition de jeunes, actions scolaires et dans les quartiers, pratique loisir adultes), tandis que la SASP est en charge des activités professionnelles (équipe première et centre de formation).
La SASP se base sur un actionnariat privé, mêlant dirigeants historiques de l’époque associative et partenaires privés, sponsors du club.